Apprivoisez des milliers d'idées…

Croire qu’on n’a pas d’idée, c’est comme croire qu’on ne rêve pas, tout le monde rêve et tout le monde a des idées. Il suffit de prendre le temps de se souvenir de ses rêves et de se souvenir de ses idées.
Évitez de stationner devant une page blanche, les idées détestent les pages blanches.
Évitez de chercher l'inspiration dans un lieu clos, les idées sont claustrophobes et ne supportent pas l'air confiné.

Cliquez sur l'image
Inutile de leur courir après, elles sont timides, fugaces et se manifestent lorsqu'on cesse de les chercher.
Elles viennent de manière impromptue, au moment où on s'y attend le moins, elles se glissent dans notre vie de tous les jours : le matin au réveil, en allant faire les courses, en partant au travail, en sortant de chez une amie, au milieu d’un rêve… Elles sont fugitives, il faut les attraper au vol, avoir toujours un carnet et un crayon, où utiliser la fonction dictaphone de son portable.

Les grandes idées ont souvent l'air de rien,
il ne faut en rejeter aucune,
car une idée peut en cacher une autre.
Ne pas les attendre dans la chronologie recherchée,
une œuvre peut s'écrire à l'endroit ou à l'envers.
Alors il suffit de placer les pièces manquantes du puzzle pour faire le raccord.
Les idées viennent parfois par simple formulation, une phrase vient et petit à petit le décor se construit autour.
L'héroïne parle et tout le récit naîtra à partir de cette parole.
Les idées aiment le grand-air, la respiration, les grands espaces, sans doute parce que les neurones consomment beaucoup d’oxygène.


Une fois qu'elles sont là, riche de leur collecte, écrire, chanter, dessiner, devient un jeu d'enfant.
Mais il faut toujours leur garder la porte ouverte, car au moment où on les utilise, par association, de belles idées peuvent encore s'introduire dans la création.
Les idées aiment aller de l’avant et fuient lorsqu’on se perd en finition.
Les idées aiment l’aventure, plus on sort des sentiers battus, plus elles sont nombreuses à vouloir nous accompagner.

Il ne faut pas avoir peur de s’égarer, en s’éloignant de nos repères, on ramène des idées neuves.

Je sens que les idées vont t'adorer, qu'elles seront superbes à travers ta plume, ta voix, ton pinceau.
Ai confiance en elles et laisse-les venir à toi. Aime-les, cultive-les et elles se laisseront apprivoiser.

Une idée est une solution nouvelle, quelque-chose qui résout de manière inattendue, quelque-chose d'efficace à quoi on n'avait pas pensé ou qui n'avait pas été envisagé.
Selon Platon, les Idées ne sont pas dépendantes de celui qui les pense. Elles désignent au contraire ce qui dans la réalité est le plus réel, c'est-à-dire l'essence des choses.
Nos esprits sont comme des greniers sombres encombrés d'expériences et de connaissances que nous n'arrivons pas à utiliser par manque d'air et de lumière. Notre conscience prise dans l'étroitesse de notre quotidien pourrait pourtant y faire de merveilleuses découvertes qui donneraient naissances à de fameuses idées.